Delphine Santiago

Contact

facebook quinte-pool twitter quinte-pool

partants quinte demain Delphine Santiago: Passion et Courage


 

Delphine SantiagoNée le 28 février 1979, Delphine Santiago est passionnée par les chevaux depuis l’enfance.

Elle confie: "Je voulais être en contact avec les chevaux... mon père regardait des westerns avec ma soeur ! Du coup, ils m'ont attiré vers les chevaux. En vacances, j'ai commencé à en côtoyer avant de monter sur l'un d'entre deux en 1986. ..c'est devenu une passion ".

Dès l'âge de 14 ans, elle intègre l'Afasec de Mont-de-Marsan dans les landes, et démarre sa formation de jockey chez Jean Guillemin et Didier son fils.


En 1995, elle effectue sa première course sur la piste de Dax avec Batali. Delphine Santiago obtient le titre de meilleur apprenti du sud-ouest en 1995 et 1996.
Elle mesure 1,50 mètre pour 49 kg, elle est juste au poids requis pour faire un bon jockey.
"Je ne fais pas particulièrement attention. Mais j'évite le foie gras et le Nutella!" rigole-t-elle.

En 1997, elle est la première femme à obtenir l’Etrier d'Or.

Deux ans plus tard, elle décroche la cravache d'or régional avec 22 succès.
"Je me souviens, les gens disaient "joue la fille!" même quand j'avais un cheval supposé moins bon, j'aimais beaucoup jouer, je sortais même favorite de la course!".

Elle remporte en 2000 son premier Quinté+ avec Kalimisik.
La première victoire d'une grande série.
La même année, elle passe professionnelle et gagne son premier tiercé à Deauville.
Delphine Santiago est alors la seule jockey femme à participer régulièrement des courses de PMU.

Accidentée le 22 mars 2003 au Bouscat (tombée en face alors qu'elle pilotait Vasy Maztthias), elle a alors évité de peu la paralysie avec fracture de la 7ème vertèbre dorsale. Après une délicate intervention chirurgicale et presque 13 mois d'interruption professionnelle, la voilà désormais en possession de sa licence.
jockey Delphine SantiagoC'est avec beaucoup de courage, qu'elle reprend le chemin des hippodromes en free-lance car désormais limitée physiquement.
" J'ai été victime d'une terrible chute le 22 mars 2003 à Bordeaux, ce qui a entraîné une tétraplégie secondaire. J'ai dû subir une opération de huit heures, me faisant notamment poser une plaque pour consolider la fracture de ma vertèbre. Il n'était plus question de monter. Les médecins se sont même demandés si j'allais pouvoir remarcher un jour. J'ai dû être arrêtée pendant un an. À force de persévérance, d'envie et aussi grâce au soutien de mes supporters, j'ai pu revenir à la compétition. Mais rebelote en 2005 et 2007 : double fracture tibia-péroné et fracture de la malléole externe. Avant une énième mésaventure cette année à Tarbes, au mois d'avril, et de nouveau une vertèbre fracturée. Il m'est devenu pratiquement impossible de monter des lots le matin, seule la position en course m'étant confortable, mais, comme vous pouvez le constater, cela ne m'empêche pas de gagner ! ", dira t-elle lors d'une interview accordée à Paris-Turf.

En 2007, elle remporte de nouveau un Quinté avec Ptérodactyl pour John Hammond.

En 2013, elle s'octroie le Prix de la femme jockey de plat, prouvant ainsi que sa carrière n'a pas pris fin.

En juin 2017, en s'imposant à trois reprises à Ajaccio, Delphine Santiago réalise le premier triplé de sa carrière.

Dimanche 25 juin, elle remet le couvert, toujours en corse à Prunelli di Fium'Orbo.

Samedi 3 février 2018, Delphine Santiago remporte la 400ème victoire de sa carrière, en selle sur Spes Unica à Pau. Cerise sur le gâteau, elle signe même un doublé en menant au succès Séisme en fin de réunion.

Delphine Santiago est à ce jour la femme jockey la plus titrée en France.
Ils sont nombreux à se dire qu'avec cette drôle de petite femme, tout serait possible.



A consulter également: Nathalie Dessoutter, une volonté hors pair.